Negerin de Franz Xaver Kroetz

 

Mis en scène par Franz Xaver Kroetz

 

Festival de Liège, Théâtre National, CDN Valence

 

 

Rénovateur du théâtre populaire allemand, Franz Xaver Kroetz, l’un des plus grands auteurs de sa génération, proche de Rainer W. Fassbinder, a connu son premier succès avec « Travail à domicile », créé en 1971 à Munich, sa ville natale. Comme dans « Concert à la carte » présenté au Festival de Liège dans une mise en scène de Thomas Ostermeier en 2005, ses pièces se révèlent souvent des descentes aux enfers qui mettent à vif la mutilation sociale en cours dans notre société contemporaine. Dans Negerin, il n’en va pas autrement. Une femme d’une quarantaine d’années, mère de cinq enfants – dont un mort avant même de naître – se déchire avec son mari et son amant. Le mari qu’elle a chassé un an auparavant s’immisce et s’incruste dans l’appartement quand elle vient de proposer à un jeune homme de passer la nuit avec elle. Ce mari vit dans l’alcool, le manque d’argent, l’absence de tout et la jeunesse de l’amant n’a rien de magnifique. S’ils jouent à je t’aime moi non plus, il est peu question de sentiments. Ils n’ont rien à partager, à transmettre, à donner si ce n’est des coups, et une MST. Plus la pièce se déroule, plus la misère sentimentale déverse son poison, la lâcheté détruit ce qu’il reste de pas grand-chose. Franz Xaver Kroetz mettra en scène cette pièce d’une beauté noire et coupante avec deux comédiens belges, Didier De Neck et Laurent Caron, et l’inoubliable interprète allemande de Le 20 Novembre et de Concert à la carte, Anne Tismer.

 

 

Rôle: Le Jeune Amant