Mon Traître d'après Sorj Chalandon

 

Mis en scène par Emmanuel Meirieu 

 

Compagnie Bloc Opératoire

 

 

En Irlande du Nord, dans les années 70, Sorj Chalandon rencontre Denis Donaldson, leader charismatique de l’IRA et de sa branche politique, le Sinn Féin. Il tombe en amitié. Il épouse sa cause. Il devient un frère. Il entre en guérilla. Le 17 décembre 2005, en conférence de presse, Denis Donaldson avoue sa trahison : depuis 25 ans, il est l’informateur des services secrets britanniques. Le 4 avril 2006, il est assassiné.

De cette amitié, de cette trahison, Chalandon fera deux romans «Mon traître» (2008) et 

«Retour à Killybegs» (2011). Dans le premier, c’est Antoine, double littéraire de Chalandon,

qui nous en fait le récit, dans le deuxième, c’est Tyrone Meehan, avatar de Donaldson. Deux livres. Deux monologues. Le récit du trahi et le récit du traître, écrits en «je», où s’emmêlent fiction et vérité historique. Une amitié engagée, un texte politique et sentimental, plein de chaleur et de chagrin.

«Denis Donaldson a été assassiné sans que je puisse lui demander si notre amitié était vraie. J’ai donc chargé Antoine de le faire pour moi. Un roman, c’est aller là où on ne peut aller. Lui seul a pu me permettre de passer la frontière. De vivre cette rencontre qui me manquait» aime dire Sorj Chalandon.

 

 

Rôle: Antoine