A la Mémoire d'Anna Poliktovskaia de Lars Norén

 

Mis en scène par Lars Norén

 

Théâtre National, Théâtre des Amandiers, Riksteatern

 

 

Avec cette pièce, Lars Norén décrit la vie de ceux qui survécurent aux guerres tchétchènes et à la politique de récession des années 90 en Russie, sous Poutine. Le titre est un hommage à la journaliste russe, Anna Politkovskaïa, assassinée depuis, qui écrivit plusieurs ouvrages dénonçant la situation en Tchétchénie et le cynisme de Poutine.
Nous sommes dans un univers complètement détruit, tout y est à vendre, et plus personne n’a rien. Aucune valeur morale n’a plus cours, aucun interdit, pour personne. La drogue et l’alcool y sont des refuges, si précieux qu’on tue, viole, se prostitue pour les avoir. Dans ce monde-là, vivent des enfants, fils et filles de très jeunes adultes eux-mêmes en perte totale de valeurs. Ayant grandi dans cet univers sans foi ni loi, ils doivent survivre avec des lambeaux de relations familiales, des semblants de sentiments paternels et maternels. Sauf que peut-être même ça, ils n’y ont pas droit…
Comme un uppercut, la pièce nous assomme et nous laisse brutalement conscients que tout près de nous, broyés par des motivations politiques qui les dépassent complètement, survivent des êtres dans une misère si totale qu’elle les prive pratiquement d’humanité. Pour porter sa pièce à la scène, Lars Norén a choisi une distribution internationale qui mêle acteurs belges, suédois et français.

 

 

Rôle: l'Homme de l'Unicef